L’Essentiel du Rachis – Novembre 2023

EDR-6

Chaque mois, Corset Daum rassemble les études scientifiques les plus intéressantes concernant le rachis et le traitement des pathologies qui l’affectent.

Ce mois-ci, nous abordons l’utilisation innovante de l’apprentissage automatique pour prédire les résultats chirurgicaux de l’arthrodèse lombaire, les implications cruciales des fractures ostéoporotiques sur l’alignement de la colonne vertébrale, les bienfaits de la rééducation post-chirurgicale pour les problèmes lombaires courants, et une analyse rétrospective du rôle du volume de la discectomie dans la récidive précoce de la hernie discale lombaire.

Bonne lecture !

Prédire les résultats postopératoires de l’arthrodèse spinale lombaire : développement d’un modèle d’apprentissage automatique

Lukas Schönnagel, Thomas Caffard , Tu-Lan Vu-Han, Jiaqi Zhu, Isaac Nathoo, Kyle Finos, Gaston Camino-Willhuber, Soji Tani, Ali. E. Guven, et al

Cette étude se concentre sur l’utilisation de l’apprentissage automatique pour prédire les résultats chirurgicaux chez les patients atteints de spondylolisthésis lombaire dégénératif (DLS) lors de chirurgies de fusion vertébrale. 

Les chercheurs ont analysé les données de patients subissant cette intervention entre janvier 2016 et décembre 2018 aux États-Unis. 

En utilisant des caractéristiques préopératoires telles que les données démographiques, les comorbidités et les caractéristiques radiologiques, ils ont formé des modèles d’apprentissage automatique. 

Le modèle XGBoost s’est démarqué avec un score AUC de 0,81, indiquant une performance solide, et a identifié l’âge du patient et l’atrophie des muscles paravertébraux comme des facteurs importants dans la prédiction des résultats postopératoires. 

Cette approche novatrice ouvre la voie à de nouvelles méthodes pour anticiper les résultats chirurgicaux et améliorer les soins aux patients.

Disponible sur Science Direct

Les fractures vertébrales ostéoporotiques localisées dans la région lombaire ont un impact significatif sur l’alignement sagittal

Nicolas Plais, Jesús Gallego Bustos, Ignacio Mahillo-Fernández, Felix Tomé-Bermejo, Charles Mengis, Luis Alvarez-Galovich

Les fractures lombaires et/ou les fractures multiples au niveau lombaire ou thoracolombaire constituent des facteurs de risque de désalignement sagittal chez les patients âgés de plus de 70 ans.

 Bien que les patients présentant des fractures vertébrales ostéoporotiques montrent une capacité importante à compenser après de telles fractures, il est nécessaire de surveiller de près les fractures lombaires et thoracolombaires. 

Dans le cadre de cette étude, les chercheurs ont réalisé une étude rétrospective portant sur une cohorte de 249 patients âgés de plus de 70 ans, tous atteints d’ostéoporose et ayant souffert de fractures vertébrales chroniques. 

Ils ont recueilli des données démographiques et radiologiques, et effectué des radiographies latérales de la colonne vertébrale complète pour analyser le plan sagittal. 

Les patients ont été classés en fonction du nombre et de l’emplacement des fractures. 

Les résultats ont montré que les fractures lombaires, en particulier, sont associées à un risque accru de désalignement sagittal, soulignant ainsi la nécessité d’une surveillance étroite pour ce groupe de patients âgés.

Disponible sur Springer

Rééducation après chirurgie du rachis lombaire chez l’adulte : revue systématique avec méta-analyse

Tiziana Manni, Nicola Ferri, Carla Vanti, Silvano Ferrari, Ilaria Cuoghi, Claudia Gaeta, Isabella Sgaravatti, Paolo Pillastrini

Une récente revue systématique s’est penchée sur l’efficacité de la rééducation post-chirurgicale pour des problèmes lombaires courants tels que la hernie discale lombaire, la sténose spinale et le spondylolisthésis. 

Les chercheurs ont examiné 45 études portant sur plus de 3 000 patients. Leurs résultats suggèrent que la rééducation supervisée semble offrir des bienfaits en termes de réduction de la douleur et de l’incapacité chez les patients ayant subi une intervention lombaire, tant à court qu’à moyen terme. 

Cependant, des recherches complémentaires sont nécessaires, notamment pour mieux comprendre l’efficacité de la rééducation dans le contexte de la sténose spinale lombaire et du spondylolisthésis, en raison de la limitation actuelle en termes de qualité et de quantité des données disponibles.

Disponible sur Springer

Récidive précoce de la hernie discale lombaire : Analyse rétrospective du rôle du volume de la discectomie et d’autres facteurs d’influence

Derya KARAOĞLU GÜNDOĞDU, Burak GEZER, Ender KÖKTEKİR, Hakan KARABAĞLI

Cette étude se penche sur les cas de « Récurrence Précoce » suite à une hernie discale lombaire. 

Elle analyse les données de 856 patients opérés pour hernie récurrente entre 2012 et 2022. 

Les chercheurs ont élargi la définition de « récidive précoce » et inclus 43 patients correspondant aux critères. 

Les résultats montrent que l’âge, le sexe et les comorbidités n’ont pas de différence significative entre les patients nécessitant une réintervention dans les 6 premiers mois et ceux nécessitant une réintervention entre 6 et 12 mois. 

Une observation intéressante est que les méthodes endoscopiques complètes et microscopiques présentent des taux de récidive précoce similaires, remettant en question l’importance du volume de disque retiré lors de la chirurgie. 

Ces résultats ouvrent la voie à de futures recherches.

Disponible sur Dergipark

Restez à jour en vous abonnant à la newsletter!