7 mythes sur le mal de dos : que disent les experts ?

mythes-dos

Le mal de dos est l’un des problèmes de santé les plus courants et répandus dans le monde. 

Qui n’a, aujourd’hui, pas mal au dos ?

En dépit de sa fréquence, le mal de dos reste entouré d’un voile de confusion et de désinformation. Entre conseils traditionnels, croyances populaires et opinions divergentes, il peut être difficile de discerner le vrai du faux.

Or, reconnaître la vérité scientifique est essentiel pour prévenir les blessures, gérer la douleur et adopter des pratiques de soins appropriées. 

Dans cet article, nous déconstruisons sept mythes liés au mal de dos.

Bonne lecture !

Mythe n°1 : Le repos est le meilleur remède contre le mal de dos

Le repos et même l’alitement ont été traditionnellement recommandés pour traiter le mal de dos chronique comme aigu. Si cette approche n’a pas encore disparu, elle est rejetée par les études scientifiques depuis des années et même ouvertement déconseillée par les organismes nationaux de santé de nombreux pays.

Fait : Si un repos de courte durée peut s’avérer nécessaire en cas de blessure aiguë, une inactivité prolongée peut affaiblir les muscles et aggraver la douleur. Le retour progressif aux activités normales et l’incorporation d’exercices doux peuvent faciliter la récupération. 

SI l’exercice physique n’apporte qu’une amélioration très réduite dans certains de douleurs chroniques, l’alitement doit néanmoins être évité autant que possible.

Mythe n°2 : Les redressements assis et les abdominaux renforcent le tronc et préviennent les douleurs dorsales

On entend souvent que le renforcement musculaire du tronc est important pour réduire le mal de dos. Bien que ce soit vrai, il est important de ne pas le faire n’importe comment.

Fait : Les redressements assis et les abdominaux traditionnels peuvent fatiguer le dos et potentiellement aggraver la douleur

Ils poussent la colonne vertébrale incurvée contre le sol et font travailler les fléchisseurs de la hanche, les muscles qui vont des cuisses aux vertèbres lombaires dans le bas du dos. 

Lorsque les muscles fléchisseurs de la hanche sont trop forts ou trop tendus, ils tirent sur le bas de la colonne vertébrale, ce qui peut entraîner une gêne au niveau du bas du dos. 

Il est plus efficace d’effectuer des exercices qui visent à stabiliser le tronc sans exercer de pression excessive sur la colonne vertébrale, comme la planche.

Si les redressements assis ne sont pas à proscrire, il est recommandé de se faire assister

Mythe n°3 : Une mauvaise posture est directement à l’origine du mal de dos

Combien de fois les enfants n’entendent-ils pas leurs parents leur dire de se tenir droit sinon ils risquent de passer toute leur vie avec un dos courbé ?

Bien que la posture puisse causer certains maux comme la cyphose (celle-ci pouvant être facilement corrigée chez les adolescents), et que nos modes de vie soient de plus en plus sédentaires, elle n’est pas la seule cause possible du mal de dos. 

Il est important de tenir compte de cela afin de ne pas négliger d’autres problèmes potentiels, tant chez les jeunes que chez les personnes plus âgées.

Fait : Si une mauvaise posture peut contribuer à l’inconfort, elle n’est pas la seule cause du mal de dos. La génétique, les déséquilibres musculaires, les blessures et d’autres facteurs jouent également un rôle important.

Vu le nombre de causes possibles, il serait vain de les énumérer exhaustivement ici. 

Ce qui est avant tout important ici est de ne pas négliger un mal de dos, aigu comme chronique, en l’écartant comme une question de posture.

Mythe n°4 : La chirurgie est la seule solution pour le mal de dos chroniques

Il est vrai que dans certaines situations, notamment en cas de hernie discale, la chirurgie va apporter au patient le plus de soulagement immédiat, avec de bonnes perspectives de récupération chez les jeunes patients. Cela étant dit, les risques neurologiques d’une opération au dos ne sont pas à prendre à la légère. Le syndrôme d’échec de la chirurgie du dos (FBSS) est bien réel doit être pris très au sérieux.<